Preventica

Panier

Aucun produit

0,00 € Expédition
0,00 € Total

Voir mon panier Commander

Facteurs de risque de lésions manquées dans le bilan lésionnel initial par bodyscanner des patients polytraumatisésCliquez sur l'image pour l'agrandir

Facteurs de risque de lésions manquées dans le bilan lésionnel initial par bodyscanner des patients polytraumatisés

Nathan Banaste, Jean-François Bergerot, Flavie Bratan, Vivien Thomson - Téléradiologues, Imadis, Lyon / p. 2 // La téléradiologie constitue une solution face à l’augmentation du nombre d’examens d’imagerie prescrits aux urgences. Mais l’interprétation rapide à distance des bodyscanners des patients polytraumatisés pose un vrai défi : elle nécessite une équipe de garde solide, disponible à toute heure, avec une excellente communication avec les médecins des centres de déchocage. Pour le relever, Imadis, structure spécialisée dans la garde téléradiologique, assure dans un centre de garde dédié l’interprétation à distance des scanners et IRM demandés dans le cadre de la permanence de soins de nombreux hôpitaux français. Uneétude rétrospective a été menée par l’équipe radiologique d’Imadis sur les facteurs prédictifs de lésions manquées à la première lecture d’un scanner corps entier pour polytraumatisme. Cette étude, réalisée sur 2 354 scanners, a permis d’identifier 2 marqueurs de risque principaux de lésions manquées : la gravité clinique à la prise en charge du patient et la présence de plus de deux étages lésés au scanner. Ces marqueurs pourraient être facilement identifiés dès la prise en charge initiale des patients polytraumatisés afin de favoriser la double lecture de leur scanner. Mots clés : bodyscanner, téléradiologie, polytraumatisme, tomodensitométrie (TDM), imagerie par résonance magnétique (IRM)

Voir le sommaire du numéro

9,00 €

S'abonner à la revue

Sommaire