Preventica

Panier

Aucun produit

0,00 € Expédition
0,00 € Total

Voir mon panier Commander

Prise en charge des addictions en milieu professionnel. L’expérience du CHU de BordeauxCliquez sur l'image pour l'agrandir

Prise en charge des addictions en milieu professionnel. L’expérience du CHU de Bordeaux

Thierry Thomas, directeur adjoint, CHU de Bordeaux RÉSUMÉ : Comme tout employeur, les établissements hospitaliers sont soumis à l’obligation de protection de leurs salariés. Cette obligation touche notamment à la prévention des risques, et des comportements à risques. Le problème de l’alcool – et la notion de consommation abusive empêchant l’exercice d’un emploi hospitalier, qu’il soit ou non au contact de patients – s’est posé de longue date aux gestionnaires hospitaliers. L’intrication étant souvent très forte entre vie privée et vie professionnelle, le fait qu’une consommation addictive d’alcool puisse avoir lieu dans le cercle privé tout en ayant des conséquences sur l’aptitude professionnelle est un facteur de risque souvent difficile à appréhender par les responsables de services, des ressources humaines ou de la médecine du travail. À l’aube de la décennie 2010, le constat fait par la direction du CHU de Bordeaux, à la lumière d’éléments factuels remontés tant de la médecine du travail que des instances consultatives (comité technique d’établissement [CTE] ; comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail [CHS CT]), était sans appel : l’addiction à l’alcool interférant avec l’exercice professionnel de certains collaborateurs constituait un problème dont la prise en compte pouvait être améliorée. Certains indicateurs diffus pouvaient également être interprétés comme autant de signes de difficultés de prise en charge de ces épisodes de crises ; le dévouement et l’engagement des médecins du travail, la sensibilisation de certains chefs de service et de cadres apportaient certes une réponse, mais celle-ci était souvent tardive, peu coordonnée et certainement très perfectible. La réflexion a permis d’initier la levée d’un tabou. Elle a également mis en évidence une mutation des conduites addictives, l’alcool n’étant souvent que la partie visible d’un problème aux formes plus diverses. La réunion d’un groupe à la composition très diversifiée, et notamment la participation active des partenaires sociaux et du corps médical, a incontestablement été un des facteurs de richesse et de réussite de cette entreprise. ------------------------Prix spécial du jury du "Prix TH du meilleur article publié en 2013". Commentaires du jury : Prise en compte d’un fait de société / Exemplarité ++ / Démarche volontariste

Voir le sommaire du numéro