Preventica

Panier

Aucun produit

0,00 € Expédition
0,00 € Total

Voir mon panier Commander

Un quart des détenus sont atteints de troubles psy graves

Publié le : 25/03/2019 15:39:41

Jusqu’à 25 % des 70 000 détenus présentent des maladies psychiatriques lourdes en France. C’est le constat que dresse Adeline Hazan, contrôleur général des lieux de privation de liberté. Selon elle, 70 % des détenus souffrent de troubles psychiatriques, dont des troubles anxio-dépressifs, et parmi eux, entre 20 et 25 % présentent des pathologies lourdes dont la psychose, la schizophrénie, « des pathologies qui ne peuvent que s’aggraver en détention ».

À ce jour, la seule étude française d’évaluation de la prévalence des troubles mentaux chez les détenus date de 2004. La prévalence de la schizophrénie était alors évaluée à 6,2 % (contre 0,37 % dans la population générale). Pour l’Observatoire international des prisons (OIP), cette surreprésentation pose la question du repérage de la maladie « en amont » de la détention, lors du procès. Les déclarations d’irresponsabilité pénales sont « de plus en plus exceptionnelles », déplore l’OIP. « Leur nombre a été divisé par quatre en trente-cinq ans, si bien qu’aujourd’hui, moins de 0,6 % des affaires criminelles poursuivies se soldent ainsi », note l’Observatoire.