Preventica

Panier

Aucun produit

0,00 € Expédition
0,00 € Total

Voir mon panier Commander

Dossier médical partagé : près de 200 000 ouvertures par semaine

Publié le : 17/12/2018 10:51:35

Le dossier médical partagé (DMP) connaît un nouvel élan. Trois millions de personnes en sont titulaires, depuis qu'il s'en ouvre désormais 200 000 par semaine.

La dernière relance du dossier médical partagé (DMP) semble produire son effet : il s'en est ouvert en moyenne 200 000 par semaine depuis le 6 novembre dernier, date choisie par la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, pour généraliser le dispositif. Jusqu'ici, rappelle Challenges, seuls neuf départements avaient testé la mise en place de ce carnet de santé numérique contenant les informations médicales de chaque patient.

En cinq semaines environ, sur tout le territoire, près d'un million de DMP ont ainsi été constitués. De fait, au 13 décembre dernier, 3 millions de personnes en étaient désormais dotés. Il était temps, diront les plus impatients. Depuis 15 ans qu'il était attendu, les réticences et les obstacles techniques avaient fait qu'on n'y croyait plus.

Selon l'assurance maladie, la "diversification des canaux d'ouverture" sont essentiellement responsables de ce rebond. Puisque les dossiers peuvent maintenant être créés par plusieurs biais, 39 % l'ont été auprès des pharmaciens, et 39 % également sur le site dmp.fr par les patients eux-mêmes, 18 % par les caisses d'assurance maladie et 4 % par les professionnels de santé libéraux ou en établissements de santé.

Du point de vue géographique, la région Ile-de-France est celle qui a connu le plus de succès : 170 000 DMP ont été ouverts depuis le mois dernier. Viennent ensuite la Provence-Alpes-Côtes d'Azur, avec 103 000 dossiers environ et l'Occitanie (94 000).

A l'heure actuelle, depuis l'invention du dispositif, l'Ile-de-France totalise donc 400 000 DMP. Les Hauts-de-France en comptent 386 000 et le Grand Est 382 000. Considérant que le dossier médical personnel permet à chacun de bénéficier d'un meilleur suivi médical, l'assurance maladie invite l'ensemble des acteurs à encourager son ouverture. Selon elle, il s'imposera naturellement dans les usages, au même titre que l'ont été la carte Vitale ou le compte ameli.

Source : Mutualité Française