Panier

Aucun produit

0,00 € Expédition
0,00 € Total

Voir mon panier Commander

Instruction prion n° 449 du 1er décembre 2011. Bilan de son application au groupe hospitalier Pitié-SalpêtrièreCliquez sur l'image pour l'agrandir

Instruction prion n° 449 du 1er décembre 2011. Bilan de son application au groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière

Sophie Guirao, Hélène Besson, Apolline Ade, Patrick Tilleul, Dominique Combeau / 8 p. // PARTIE I Mise en place de l’instruction et problèmes rencontrés 4 p. // PARTIE II Discussion, perspectives et conclusion 3 p. // Découvert en 1920, le prion est à l’origine des encéphalopathies subaigües spongiformes transmissibles, dont la maladie de Creutzfeldt-Jakob. Il est nommé agent transmissible non conventionnel (ATNC). Sa résistance aux procédés habituels d’inactivation a été à l’origine d’une politique de prévention du risque iatrogène. Les données épidémiologiques et les connaissances scientifiques sur les prions ont entraîné une mise à jour de la réglementation. L’instruction n° DGS/RI3/2011/449 du 1er décembre 2011 est la dernière et a pour objectif d’actualiser les recommandations visant à réduire les risques de transmission d’ATNC lors des actes invasifs dans les établissements de soin. Elle permet au pharmacien hospitalier de disposer de nouveaux produits et procédés validés en conformité au protocole standard prion afin d’obtenir une inactivation totale vis-à-vis des ATNC lors du traitement des dispositifs médicaux (DM) en stérilisation. Au sein du groupe hospitalier de la Pitié-Salpêtrière, son application a abouti à une nouvelle procédure de prise en charge des DM et à un nouveau questionnaire de classement des patients. Afin d’éviter le tri des DM suivant les actes à risque, une stratégie d’inactivation systématique a été choisie. Des problèmes sont apparus pour le traitement des DM non immergeables et pour les DM non stérilisables à 134 °C. Nous avons également été confrontés à une dégradation des conteneurs neufs et à l’apparition de tâches sur les DM. Ce travail met en avant les solutions trouvées. Une évaluation de l’impact financier a été réalisée. Au final, les mesures prises garantissent le plus haut niveau de sécurité pour les patients vis-à-vis du risque ATNC. Mots-clés : stérilisation ; ATNC ; protocole standard prion ; maladie de Creutzfeldt-Jakob ; instruction n° 449 ; dispositifs médicaux.

Voir le sommaire du numéro

5,00 €TTC

S'abonner à la revue

La revue complète

N°760 novembre-décembre 2016

Date de parution : novembre-décembre 2016

Accédez à la revue au complet

Sommaire